Catégories
Religions

Crom

Depuis son siège montagneux, Ben Morgh, Crom observe le monde de manière impartiale, envoyant des tempêtes, des malaises et une tristesse hantant à la fois le paysage et l’âme des hommes. Son attitude sinistre, tout comme son courage, sa férocité et son manque de pitié, se perpétue dans la culture cimmérienne . Crom ne se soucie de personne et de rien.

Il est à la tête d’un panthéon de dieux tout aussi mornes et belliqueux, mais il n’est ni leur champion, ni leur roi, ni leur père. Crom est tout simplement, et à travers son existence, sa volonté l’est aussi.

Les Cimmériens n’ont pas d’explication a sa nature impitoyable et n’en cherchent aucune, Crom est un dieu, après tout, et c’est tout simplement ainsi qu’il est. Crom est Le dieu des cimmérien, qui n’accorde rien d’autre que la force du bras et le feu de l’épée dans le cœur, qui sont ses seuls cadeaux à tous les Cimmériens. .

Lui et son panthéon n’ont pas vraiment d’adorateurs ni de prêtres. Nominalement, chaque Cimmérien est un disciple de Crom mais ils ont appris depuis longtemps qu’il ne s’enorgueillissait que s’ils ne l’appelaient jamais a aide. Les Cimmériens sont censés prendre ce qu’ils veulent de la vie en utilisant les dons de Crom, et ne pas lui demander de l’aide chaque fois qu’ils en ont besoin. Ce serait faible et Crom méprise les faibles, il préférerait les voir morts plutôt que de les aider. Prier Crom est un acte injustifié, ayant comme seule conséquence celle d’attirer sa colère. La prière est un signe de faiblesse et Crom a peu de patience envers le faible. Les Cimmériens préfèrent ne pas attirer son attention et si on murmure son nom, c’est invariablement sous forme d’un serment ou une malédiction. Du fait que chaque Cimmérien soit un disciple de Crom il n’y a aucun clergé établi consacré à lui, il n’inspire aucun rituel et le peuple ne lui offre aucun sacrifice.

Alors que Crom est considéré comme un dieu de la tempête et un dieu de mauvais augure, il est avant tout un dieu de la guerre et le plus fort parmi tous les dieux de la guerre cimmériens. On pense qu’aucun ennemi ne peut résister à la colère de Crom et, lorsque les immortels ont gouverné la terre au lieu des hommes, il n’y avait aucun ennemi qu’il ne pouvait pas vaincre. Sa force, peut-être, a nourri son mépris pour tous les autres, et Crom est un dieu méprisant dédaignant la faiblesse et les émotions qui vont avec. Sa nature dure se reflète dans le monde qui s’étend devant chez lui, Ben Morgh, et ceux qui vivent dans son ombre sont tenus de refléter son comportement.

Crom est vénéré au sein d’une gigantesque caverne dans la face est de la montagne nommée Ben Morgh en Cimmérie où l’on raconte qu’il réside et où le dieu (ou une statue géante de lui) trône, dominant les sépultures cimmériennes que l’on appelle le Champ des Morts.

Les Cimmériens pensent qu’après leur mort, ils seront reçus dans un royaume éthéré bordé de nuages gris et bercé par une brise glacée, c’est dans ces mornes limbes qu’ils erreront tristement pour l’éternité.

« Leur chef est Crom. Il demeure sur une grande montagne. A quoi cela servirait-il de l’invoquer ? Que les hommes vivent ou meurent… il s’en moque. Mieux vaut se taire et ne pas attirer son attention sur soi, car il vous enverra un mauvais sort, et non la fortune ! Il est cruel et sans amour; pourtant, à la naissance il insuffle dans l’âme de chaque homme le pouvoir de se battre et de tuer. Que pourraient demander d’autre les hommes aux dieux ? »

– La Reine de la Côte Noire, Robert E. Howard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *