Catégories
Septentrionaux

Hyperboréens

Un royaume hyborien du Nord-Est, situé à l’est d’Asgard, à l’ouest de Turan, au nord de la Brythunie et du Royaume Frontière. On suppose que la frontière occidentale de l’Hyperborée avec Asgard est la rivière de la Mort Gelée, prenant sa source dans les Monts Eiglophiens. Son cours est lent et parcouru de débris glacés. Déplus, sa propension à geler complètement lors des longs hivers fait d’elle une protection inefficace contre les invasions des Aesirs. La frontière orientale de l’Hyperborée est également ouverte, marquée seulement par des collines basses, quelques lacs et une petite rivière qui court vers le nord depuis les Monts Graaska. La principale percée dans le rempart sud s’appelle la Passe de la Porte du Crâne.

Le climat de l’Hyperborée est assez doux et permet l’agriculture de base aussi bien que l’élevage et la chasse. Les premiers dirigeants y ont construit des forteresses. Les classes moins favorisées vivent dans des huttes rudimentaires, exploitant des champs proches des fortins protecteurs, élevant des poneys, des rênes, et des bovins. Lorsque les petits seigneurs consolidèrent leurs positions, l’Hyperborée devint un royaume, repoussant les tribus rebelles au sud, les muant en une horde d’envahisseurs dans les terres d’Achéron. Ce n’est que beaucoup plus tard que l’Ancienne Hyperborée fut envahie par des vagues d’Aesirs, une fois que le climat devint moins clément et l’économie affaiblie par l’échec des plantations et la perte des animaux d’élevage. Les Aesirs se sont établis parmi les ruines, puis mêlés aux survivants et fondèrent une nouvelle nation, qui s’appela également Hyperborée. Elle a prospéré et a
atteint un très haut niveau culturel, prétendument alimenté par des sorciers d’origine étrangère.

Le peuple y a la peau pâle, est extrêmement grand, a les cheveux clairs et les yeux verts. Les Hyperboréens doivent lutter non seulement contre les Aesirs, mais aussi contre les Vanirs et contre les Cimmériens. Le climat n’a cessé d’empirer depuis et le pouvoir fut abandonné à une guilde de sorciers, la Main Blanche il y à de cela plusieurs dizaines d’années. Depuis ils se sont coupé du monde,personne ne sait ce qu’il s’y passe, certains parlent de « paradis sur terre », mais personne n’est jamais revenu pour le raconter.

• Population: Inconnu
• Capitale: Autre fois Haloga
• Dirigeants: Aucun
• Villes importantes: Sigtona (pop.90.000), Pohiola (pop.65.000).
• Niveau de technologie: Ere Mérovingienne.
• Alliés: Aucun
• Ennemis: Asgard, Cimmérie, Vanaheim, Hyrkanie.
• Religion: Bori.
• Inspirations: Nordiques Finlandais, la Russie et les pays Baltes.

Influences connues pour
Robert E. Howard :

En partie sur la Scandinavie et le monde slave plus à l’est, elle correspond à la Finlande, à la Russie et aux pays baltes.

Sorciers et sorcières

Ceux qui pratiquent la sorcellerie, et ils sont nombreux dans ce sinistre pays, sont connus sous le nom de sorciers. Ils règnent sur de nombreuses et sombres forteresses qui s’accroupissent horriblement au sommet des collines et des crêtes boisées. Ils servent des reines et des rois sorciers, s’habillant solennellement en noir avec des masques blancs sans visage. Les sorciers utilisent des baguettes en bois à bout arrondi en platine comme armes mystiques qui peuvent faire passer la douleur à travers leurs victimes au moindre contact sans laisser de trace.

Nombreux des sorciers vénèrent une déesse de la mort et choisissent souvent une puissante sorcière comme incarnation vivante. Les Sorciers sont également connus sous le nom de Main Blanche, qui
est leur symbole. La Main Blanche est un étrange culte de pâle sorciers-assassins qui détient le pouvoir dans l’Hyperborea par la terreur de leurs horribles arts. Ils tuent sans laisser de traces et ne se battent qu’avec leurs étranges baguettes à pointe de platine. Ceux qui servent dans la Main Blanche subissent d’étranges mortifications du corps, de l’esprit et de la volonté. Ils sont considérés comme les combattants les plus mortels au monde, immunisés contre la peur et la douleur. En plus de la déesse de la mort, ils vénèrent toute une série de dieux-démons et d’avatars. Tous les membres de la Main Blanche sont soumis à la Règle du Maître (voir le Conan le jeu de rôle pour plus de détails). La Main Blanche de l’Hyperborea en tant que classe de prestige est traitée plus en détail dans le Compendium de Conan.

Les érudits hyperboréens mettent l’accent sur la Prestidigitation, la Magie de la Nature, les Invocations, la Sorcellerie du Temps (voir Iles Pirates) et l’Immortalité (voir Les Parchemins de Skelos) dans leurs sélections de style sorcier. Ils invoquent de grands élémentaux de l’air pour défendre leur nation, écraser les mortels à distance, modifier la nature de l’humanité et vivre éternellement. Beaucoup apprennent également la Divination et la Nécromancie, capables de voir le passé simplement en tenant un crâne. De nombreux érudits hyperboréens ont l’exploit de la Sorcellerie permanente (tiré des Parchemins de Crânes).

Esclavagistes

Les hyperboréens sont un peuple cruel, soumis à la torture pour
créer de la peur chez les autres. Ils sont extrêmement grands et robustes
mais des siècles d’oppression par leurs maîtres ont fait
Ils sont un peuple qui n’est pas fort en caractère ou personnel,
force intérieure.


Mais ils sont physiquement forts, malveillants
et agressif. Compte tenu de leur taille et de leur apparence étrangère
et leur réputation de cruauté, la plupart des gens préfèrent donner
les Hyperboréens errants un large poste d’amarrage.

Vêtements Hyperboréen

Une femme hyperboréenne porte généralement une casquette en forme de corne, un long corsage lacé, un veste et une jupe en tissu à larges rayures. Les tabliers sont porté aussi bien que des manteaux chauds pour l’extérieur voyage. Les filles portent des bandeaux en soie ou en lin
au lieu de chapeaux. Les filles nobles portent des diadèmes ou des bandeaux plus élaborés.

Un homme hyperboréen porte un simple une chemise, un pantalon long, une veste ou un manteau, un chapeau ou une casquette, et souvent un foulard sur son cou pendant la longue, des hivers froids. Les hommes ont généralement manient des mots larges ou des haches. Les armes en pierre sont toujours utilisées dans les les forêts, les zones isolées.

Les militaires d’Hyperborea

Les soldats hyperboréens sont des hommes massifs qui portent de grandes épées et se battent pour garder les nobles et les érudits en sécurité dans leurs donjons de pierre et leurs châteaux de granit.

De nombreux soldats quittent l’Hyperborée pour devenir des mercenaires dans des armées étrangères. Ils sont lents à parler mais ne sont pas nécessairement faibles ou idiots.

Certains ne sont guère plus que des brutes décharnées, mais d’autres sont vifs et aiguisés, toujours en alerte, prêts à ce que quelqu’un suppose qu’ils sont aussi lents à bouger, à réagir et à penser qu’à parler. Ils portent souvent des haubans en écailles et combattent avec des techniques similaires à celles de l’Æsir.

Religion Hyperboréenne

La plupart des Hyperboréens vénèrent toujours le vieux parrain Bori, un Hyborian. Isolés et distants, ces Hyboriens ont manqué le révolution religieuse qui a développé la plus grande partie de la et les a convertis au culte de la Mitra. Probablement le culte du Bori est une forme de culte des ancêtres.

Il s’agit encore d’une culture primitive, du moins selon les normes hyboriennes, les Hyperboréens vénèrent probablement encore leurs ancêtres plutôt qu’une religion plus complexe et ritualisée. Foi
et Ferveur a plus d’informations sur le culte de Bori. Au fil du temps, et au contact de leurs esclaves, les Hyperboréens ont peut-être ajouté quelques divinités étrangères à Le panthéon de Bori, comme Ymir de Nordheim ou les dieux du ciel des Hyrkaniens.

Les hyperboréens prient aussi les esprits qui habitent la nature
le monde qui les entoure, comme les arbres individuels, les
les rivières, les montagnes à crêtes ou même les forêts dans leur ensemble.

Peut-être importés d’esclaves hyrkaniens, le chamanisme existe probablement aussi comme un moyen d’intercéder entre les gens et les esprits de la nature. Le chamanisme est généralement coexiste avec la forge, donc le forgeron de la ville peut être considérée comme investie de pouvoirs quasi-magiques dans les zones fortement chamaniques.

L. Sprague de Camp a introduit l’idée d’une mort déesse parmi les sorciers d’Hyperborea, une déesse qui est incarné sous forme mortelle, généralement une ancienne créature ou une sorcière.

Il est probable que cette religion soit celle des sacrifices de sang et des rites vils. Seuls les Sorciers vénèrent cette sombre déesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *