Catégories
Non classé

Jhebbal Sag

Tous les animaux, y compris l’homme, adoraient autrefois Jhebbal Sag, le Seigneur des Bêtes, et parlaient la même langue. Maintenant, la plupart ont oublié, et seuls les animaux les plus grands, les plus intelligents et les plus forts se souviennent des premiers jours. Pendant des millions d’années, il a traversé ses terres sauvages sous la forme d’une grande bête ou d’une autre; car tel est son plaisir. Quand l’homme est venu, il les a ajoutés à son écurie.

Ceux qui se souviennent sont liés, cependant, et peuvent être contrôlés par celui qui sert Jhebbal Sag et connaît la langue des animaux.

Dans la plupart des cas, les seuls hommes à se souvenir de l’ancienne langue de Jhebbal Sag sont ceux qui descendent de ses reins. Selon la légende, il y a des bosquets à travers les Terres Pictes et les Royaumes Noirs où le vieux Seigneur des Bêtes se rend parfois encore et prend son plaisir parmi les femelles du règne animal. Parfois, il s’accouple avec une panthère, une biche ou une femme. Et de ces accouplements viennent un approvisionnement régulier de créatures exceptionnelles qui sont des frères d’esprit et de sang.

Jhebbal Sag est le chef des dieux animaux (y compris Gullah le dieu-gorille noir et Jhil, le dieu nocturne des corbeaux) et tous les autres totems animaux le servent.

Jhebbal Sag est vénéré presque universellement dans les Terres Pictes et les royaumes noirs

Jhebbal Sag peut se manifester sous forme animal. Il peut également envoyer un des dieux animaux inférieurs (Gullah, Jhil, etc.) ou leurs créatures serviteurs. On dit que Jhebbal Sag aime sortir la nuit, il y a des contes d’hommes et de femmes qui ont vu ses yeux brûler comme des charbons jaunes dans les ténèbres.

Les prêtres de Jhebbal Sag sont généralement des chamans ou des sorciers d’une tribu. Ils entendent le murmure du Seigneur des Bêtes sur le vent, apportent de la viande à ses autels en sacrifice, et amènent des femmes dans ses bosquets sacrés.

En plus de pouvoir invoquer et parler avec les animaux qui servent le Seigneur des Bêtes, les shamans de Jhebbal Sag apprennent aussi le secret du Symbole magique de Jhebbal Sag, un ancien signe mystique qui intimide même l’animal le plus sauvage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *