Catégories
Religions

Mitra

Mitra, le Seigneur de la Lumière, est un dieu bienveillant. Il est prié dans la plupart des royaumes hyboriens : Aquilonie, Argos, Corinthie, Némédie, Zingara et Ophir. On trouve aussi quelques temples isolés dans d’autres contrées. Mitra est partout, veillant sur ses fidèles. Il est intemporel et n’a pas de forme définie. Les fidèles le représentent pourtant sous les traits d’un patriarche au regard bon, à la longue barbe de sage.

Son symbole est une hache lumineuse, signe de son pouvoir et de sa force. Mitra ne demande aucun sacrifice, à la différence de nombreuses autres divinités. Les prêtres de Mitra s’abstiennent de boire de l’alcool et de consommer des drogues. Ils font également vœu de célibat.

Mitra est l’ennemi ancestral du dieu serpent Set. Nombreuses sont les légendes faisant référence à d’impitoyables combats entre Mitra et le dieu serpent des Stygiens.

Le cas de Mitra est un peu particulier, car ses prêtres prétendent qu’il est le seul véritable dieu. Ils considèrent donc toute autre forme d’adoration religieuse comme du paganisme et le répriment au moins par les mots.

« Mitra aime voir les gens debout devant lui… et non pas à plat ventre comme des vers de terre ou versant le sang d’animaux sur des autels. »

– Le Colosse Noir, Robert E. Howard


« Ceci n’est que l’emblème du dieu. Personne n’a jamais prétendu savoir à quoi ressemblait Mitra. Ceci le représente seulement sous une forme humaine idéalisée, aussi proche de la perfection que l’esprit humain puisse la concevoir. Il n’habite pas cette pierre froide, comme l’affirment vos prêtres à propos d’Ishtar. Il est partout… au-dessus de nous et autour de nous, et il rêve parfois en de hauts lieux parmi les étoiles. Mais son être se concentre ici. C’est pourquoi tu peux l’invoquer à présent. »

– Le Colosse Noir, Robert E. Howard

Tabous :

L’homme a une aversion particulière pour les choses qui lui causent un préjudice et la religion pousse cette aversion à un autre niveau en rendanta interdites ou taboues les activités qui causent un préjudice spirituel.

  • Honneur: Les fidèles de Mitra sont tenus de respecter le code d’honneur civilisé.
  • Du sang: Les sacrifices à Mitra sont exempts de sang. Le sang représente la vie physique. Par conséquent, le sang a peu de signification pour Mitra. Le sang contient de la magie qui peut être utilisée pour le mal. Le sang est également associé à la douleur, à la souffrance et à la mort, des aspects de la vie que le véritable fidèle de Mitra tente de faire disparaître.
  • Femmes: Les femmes ne sont pas autorisées à avancer au-delà du premier rang de prêtrise de Mitra. Les femmes sont également la cause de la convoitise et de la passion chez les hommes. Le contact avec les femmes doit donc être limité au minimum nécessaire pour la reproduction.
  • Cadavres: Un homme fidèle ne marchera pas sur un cadavre, ne blessera pas un cadavre ou ne mettra pas autrement en colère un cadavre de peur de la maladie ou d’une mauvaise magie.
  • Animaux: En rapport avec le tabou des cadavres, les Mitrans ne sont pas autorisés à manger la chair des animaux morts de causes naturelles.
  • Sexe: La chasteté est obligatoire pendant au moins trois jours avant de participer à des rituels religieux importants. Quiconque a eu des rapports sexuels la nuit précédente ne peut pas s’approcher d’un autel Mitran ni entrer dans un Mitraeum (temple de Mitra). Quiconque cuisine ou prépare des plats doit être chaste. Les apiculteurs doivent également être chastes avant de manipuler leurs ruches.
  • Des esclaves: Les esclaves ne peuvent pénétrer dans une zone de culte que s’ils ont été giflés au visage par un fidèle, ce qui transfère une partie de leur liberté à l’esclave. Les esclaves ont cependant un droit de refuge dans un Mitraeum.
  • Mensonge: Il est interdit de mentir. Le mensonge est une invention d’Asura et de Set et ne devrait pas être utilisé par les fidèles de Mitra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *