Catégories
Hyboriens

Ophiriens

Un royaume de grandebeauté, de chevaliers étincelants et de cités aux hautes tours, Ophir est protégé par des frontières naturelles telles que montagnes et rivières de chaque côté sauf au sud, où les Ophiriens ont concentré leurs fortifications.

Mais le pays manque de volonté pour s’attaquer à l’hégémonie de Koth et a donc préféré payer tribut à son Empereur. Des terres cultivées, des forêts et des forteresses couvrent le nord entre la Tyboret la capitale, Ianthe. L’Ophir du sud possède des régions frontalières rocailleuses, désolées et désertiques, juste assez accueillante pour des huttes de paysans.

Des collines et une petite rivière se trouvent entre Koth et Ophir alors que les infranchissables Karpash longent la frontière némédienne et produisent de fortes quantités d’or et de pierres précieuses, qui furent toujours liées à la destinée d’Ophir à travers les âges. On dénombre peu de passes et on les prétend hantés. Quelques exégètes prétendent qu’Ophir fut l’un des premiers royaumes hyboriens. Sa position éloignée des terres natales hyboriennes, plus au nord, semble contredire cette théorie.

Les dirigeants kothiens semblent avoir assez de problèmes internes pour ne pas s’inquiéter d’une excellente armée ophirienne équipée avec tout ce que l’argent peut payer.

• Population: 1.100.000.
• Capitale:
Ianthe(pop.140.000).
• Dirigeant:
Roi Amalrus.
• Villes importantes:
Carnolla, Leucta, Pergona, Ronnoco et Vendishan.
• Importations: Aucune.
• Alliés:
Aquilonie, Koth.
• Ennemis:
Khoraja.
• Religion:
Anu, Ishtar, Bel.
• Inspirations:
Italie Romaine.

Influences connues pour
Robert E. Howard :

Dans l’Ancien Testament, Ophir est une région aurifère, peut-être sur les rives de la mer Rouge, mais Howard la situe ici clairement en Italie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *