Catégories
Religions

Yog

Yog, le Seigneur des Demeures Vides.

Le culte de Yog date de l’invasion Khari. Les érudits Hyboriens supposent que Yog est un démon de la nuit des Anciens, tout comme ceux qui étaient adorés par l’antique Atlantide.

La doctrine de Yog est simple, les adeptes ne doivent manger qu’une nourriture carnée et jamais, au grand jamais, de produits végétaux.. Ils doivent consommer de la chair humaine au moins une fois par mois et ceux qui ne s’y conforment pas sont considérés comme rituellement impurs jusqu’à ce qu’ils lavent leurs pêchés en se livrant à nouveau à cet acte..

Au Darfar les corps destinés aux rituels cannibales proviennent d’expéditions punitives. A l’extérieur de ce pays, les Yoggites se regroupent et se satisfont de ce qu’ils peuvent trouver.

Bien que la plupart des résidents des villes craignent les cérémonies Yoggites, ils permettent à ces derniers de pratiquer leur religion pour gagner leur docilité et calmer leur violence.

Pour qu’un rituel de sacrifice à Yog soit réussi, il faut que les victimes soient inconscientes et jetés dans des fournaises. Si les victimes sont déjà mortes avant d’être jetées dans la fournaise, on considère que c’est un sacrifice inférieur, tout comme ceux qui ont été blessés par lame, donc les Yoggites n’utilisent pas de couteaux ou d’épées. À chaque pleine lune, les fidèles de Yog creusent une fosse, dans laquelle leurs prêtres versent certaines huiles et y mettent le feu avec une torche. Les Darfaris voient en ces flammes brillantes le reflet de la lune. Leur croyance est telle que, une fois par mois, ils s’astreignent à « manger la lune ». Baigné dans le rougeoiement de la fournaise, tout captif, à leurs yeux, devient l’essence terrestre de la lune. Un adulte peut alimenter bien trente ou quarante Yoggites car il ne s’agit que d’une consommation symbolique pour respecter les exigences de Yog, autrement dit les Yoggites ne consomment pas de viande humaine pour se nourrir mais uniquement pour les rituels.

En échange de ces sacrifices Yog promet la force durant les batailles et la victoire sur les adversaires de ses adeptes. On dit que la chair des étrangers rend les Yoggites immunisés aux armes.

Yog est vénéré par les Darfaris cannibales de la jungle du Darfar, et également à Zamboula, une cité situé dans le desert de Kharamun conquise récemment par les Turaniens, ou les esclaves Darfari pratiquent le culte. Il est a noté qu’en Stygie, Yog est perçu comme un démon subordonné à Set, et se voit assigner la tâche de brûler les ennemis du dieu-serpent dans l’au-delà.

Les Yoggites sont suffisamment fanatiques pour pratiquer leur religion partout où ils vont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *